JARAMA J-1, Focus sur le tracé

Publié le 31 Août 2017

 

 

Bonjour à Tous !

Je vous présentait hier le préview et les enjeux de la course de ce week-end dans le Challenge V de V Proto Funyo, sur le circuit de Jarama.

Faisons un focus sur ce tracé que certains pilotes ont emprunté il y a quelques années et dont le plus grand souvenir se tient en un mot : "difficile", forcément la F1 des années 70 ne choisissait pas vraiment dans la facilité.

Construit en 1967, le circuit est la propriété du Real Automóvil Club de España depuis sa création et se situe au nord de la capitale espagnole, Madrid.

Il s'agit d'un circuit permanent dessiné par un Hollandais, John Hugenholtz, à qui l'on doit d'autres pistes magnifiques et non moins prestigieuses, Zandvoort aux Pays-Bas et Suzuka au Japon.

La catégorie reine du sport automobile s'y est rendue à 9 reprises entre 1968 et 1981, pratiquement une année sur deux, et les plus grands noms y ont gagné, tels que Hill, Stewart, Fittipaldi, Lauda, Hunt, Andretti (le seul double-vainqueur), Depailler ou encore Villeneuve père.

Non content de recevoir des monoplaces, ce sont aussi les motos qui sont venus se frotter à la technique piste madrilène un peu plus régulièrement de 1969 à 1998 et quelques noms bien connus sont au palmarès comme Giacomo Agostini, Kenny Roberts ou bien Carlos Checa dans ce qui se faisait de mieux sur 2 roues, les 500 cm3.

 

D'une longueur de 3850 mètres et composé de 13 virages, 8 à droite, 5 à gauche, d'une ligne droite de 900 mètres le record de la piste est détenu par un certain Gilles Villeneuve en 1'16"44 avec une piste 450 mètres plus courte et 2 virages de moins, d'après Wikipédia.

 

Selon certains pilotes : "Les dépassements y sont réputés extrêmement difficiles à cause notamment de la succession de virages serrés. Contre toute attente, les trajectoires y sont parfois à l'inverse de ce que l'on apprend dans les écoles de pilotage en raison de la difficulté du tracé. La montée du virage "Pegaso" vers celui d' "Ascari" est plutôt impressionnante, les changements d'appui sont nombreux, notamment depuis la descente du virage de "Portago" avec l'enchaînement du "Bugatti" et du "Pegio". "

 

Inutile de vous dire qu'avec un tel pedigree, le week-end s'annonce intense et passionnant !
Mais soyez sur que le Team Total Cloud mettra tout en oeuvre pour y réaliser une bonne performance !

Je vous retrouve pour ma part dès demain matin pour les premiers essais libres, dont voici les horaires pour le week-end.

 

JARAMA J-1, Focus sur le tracé

Stay tuned !!

 

Renaud

Rédigé par Renaud Malinconi

Repost 0