Team V-USA et Renaud sur les podiums du Mugello

Publié le 12 Septembre 2016

Bonjour à tous !

Retour sur mon week end en terre italienne, au Mugello précisément ou se tenait l'avant dernière épreuve du challenge Européen V de V Funyo.

Un petit bug n'ayant pas permis de vous diffuser les spécificités du tracé, je vais vous faire découvrir celui ci avant toute chose !

Team V-USA et Renaud sur les podiums du Mugello

Initialement le tracé faisait 66 km, mais a été ramené aujourd'hui a 5.240 km.
Le circuit a servi pendant très longtemps a Ferrari pour les essais de son équipe de Formule 1.

Aujourd'hui celui ci accueille notament le GP Moto D'Italie.

Le tracé est à classer indéniablement dans les pistes rapides malgré ses 14 virages.

La ligne droite du départ est interminable c'est aussi ici que la vitesse maxi est atteinte. Nous arrivons ensuite sur un virage à droite en montée qui nous amène sur une chicane moyennement rapide. La sortie de cette chicane déboule sur un petit bout droit qui préfigure une nouvelle chicane, beaucoup plus rapide cette fois et qui se prend en 4ème.
Nous arrivons maintenant sur le premier "morceau de choix" de la piste, une chicane droite gauche en descente ultra rapide, ou l'erreur n'est pas permise car le mur vous accueille à bras ouverts ! Et c'est à la sortie de cette chicane rapide que nous arrivons sur LE morceau de bravoure du circuit, le double droite d'Arrabiatta qui passe très très vite et dont la sortie est en aveugle totalement.

Arrive ensuite une chicane moyenne, celle de Scarpéria ou il est facile de faire une erreur car la piste est en dévers à cet endroit là.

Vient le droite de Correntaio, en descente ou la trajectoire est primordiale pour pouvoir réaccélerer très tot avant d'arriver au pif-paf Biondetti et finir le tour sur le virage Bucine, un gauche également en descente et qui déboule sur la ligne droite de départ pour finir le tour .

 

Le circuit est vraiment tout en rythme, et fait assez rare pour le souligner, la pédale d'accelerateur est à fond sur 75% du tour, avec des moyennes à plus de 155 km/h.

L'aspect plus négatif est la sécurité, car il y a très peu de zones de dégagements hormis des grands et profonds bac à graviers dont il est très difficile de s'extraire mais surtout des murs qui entourent la quasi totalité du tracé. Inutile de vous dire que toute sortie ici se solde très souvent pas de gros dégats !

 

Team V-USA et Renaud sur les podiums du Mugello

De part son dénivelé ce circuit est un mix entre Spa et Charade pour les murs !

 

J'etais très impatient de découvrir le tracé, même si j'avais fait quelques tours sur simulateur. Mais quelle surprise en arrivant sur place, tant le dénivélé ne ressemble en rien au virtuel.

Les essais libres sont mis à profits pour découvrir la piste, je trouve l'apprentissage du tracé assez facile, me retrouvant en haut de la feuille des temps sur chacune des deux manches libres.

Le comportement de l'auto est satisfaisant compte tenu que je roule avec des pneus qui ont deux courses dans les gommes, à savoir Motorland et Le Castelet.

Nous décidons de ne rien toucher sur l'auto car la monte de pneus neufs devrait nous permettre un bon en avant au niveau de la perf générale. Il n'est pas rare de voir des améliorations de quasiment 3 secondes au tour avec les pneus neufs !

Qualification = petite déception.

Compte tenu des bons chonos réalisés le matin en séances libres je m'attendais à faire chuter le chrono, mais je m'apperçois rapidement que l'amélioration attendue n'est pas là, même si les chronos sont inférieurs au matin et que le comportement de l'auto est bon.

Enfin phénomène que je n'avais pu "subir" le matin, le soleil rasant en cette fin d'après midi Toscane m'aveugle complètement dans les deux courbes rapides d'Arrabiatta m'empêchant de voir correctement les trajectoires et de passer à la vitesse désirée en toute sécurité.

Au dernier passage devant les stands, la qualif ne durant que 15 minutes, mon ami et panneauteur Frédo m'indique que je suis en 5 ème position mais surtout à 1.5 seconde de la pôle !! Autant vous dire un gouffre !!

Il ne me reste à peine plus de 2 minutes pour améliorer ma performance, mais je sais qu'avec ce soleil la tache va être compliquée, car le temps se fait vraiment dans la partie rapide du circuit et si je n'arrive pas à passer plus rapidement je serrai condamné à partir au mieux 5ème !

Je ne me déconcentre pas et m'applique en soignant toutes mes entrées de virage afin d'en sortir le plus vite possible, mon chrono embarqué m'indique que je ne suis pas en retard, c'est déjà bon signe, et me voilà arrivé dans cette fameuse courbe ou justement le soleil vient de passer derrère la colline me permettant enfin une meilleure visibilité !! Je m'applique du mieux que je peux en faisant une trajectoire tendue au cordeau, c'est gagné le chono m'affiche en avance sur mon meilleur tour ! Je ne me déconcentre pas afin de finir le tour en essayant de faire un minimum de fautes, et me voila revenu à une demi seconde de la pole sous le drapeau à damiers qui marque la fin de la qualif.

Quelle qualif !!! Le chrono réalisé n'est pas trop mauvais et si le soleil ne m'avait pas gêné peut être que... Mais avec des si !!!!

 

Course 1

Comme vous le savez, cette année, deux types de voitures courent en même temps. Les Funyo F5, sur laquelle j'évolue, et la SP05 beaucoup plus puissante. Cette derniere, du fait de son moteur turbo à la particularité de moins bien décoller au départ, occasionnant parfois un sympathique mélange des genres au premier freinage.

Dès l'extinction des feux je prends un bon envol réussissant même un court instant à passer deuxième. Mais la cohue du premier virage et le mélange des autos font que je me retrouve 5ème au deuxième. Pour le coup tout est à recommencer !

Me sachant performant je ne m'affole pas et j'entame une remontée méthodique.

A trois tours de l'arrivée je suis revenu dans l'aileron du troisième puis le passe à la sortie du double droite d'Arrabiata puis commence à prendre un peu d'avance.

C'est alors qu'au tour suivant, toujours à la sortie d'Arrabiatta, mon moteur se coupe et se met à cafouiller, la pompe à essence déjauge ! Mon poursuivant n'aura aucun mal à me doubler, inutile d'insister, je préfere essayer de finir !

C'est alors que pour une raison inexpliquée je le vois rentrer au stand alors que le damier ne nous avait pas encore été présenté. Je passe donc sous celui ci en deuxième place !
Heureusement car je n'aurais pas pu faire un tour de plus , ma rentrée dans la voie des stands se faisant en roue libre, panne sèche !

 

Team V-USA et Renaud sur les podiums du Mugello

Course 2 : 1 petit tour et puis s'en va !

Pour la seconde course du weekend, je partais en deuxième position, resultat de mon arrivée de la veille.

Je me loupe un petit peu sur le départ en ratant le passage en troisième, et me revoila 5ème !
Le peloton est compact et je me dit que je ne vais pas perdre trot de temps à remonter.

C'est alors qu'un drapeau rouge vient stopper la course, consécutif à une grosse sortie de route impliquant deux autos. Celles ci sont fort amochées, mais HEUREUSEMENT les pilotes vont bien. Il n'est jamais agréable de voir ce genre d'accident car même si nous connaissons les risques, nous sommes là avant tout pour prendre du plaisir.

Le départ est donné une nouvelle fois une vingtaine de minutes plus tard. Dès le tour de chauffe je ressens quelque chose d'étrange au niveau de la pédale d'embrayage. Je me dit que je me fais des idées et que tout est comme d'habitude. A l'extinction des feux je rate une nouvelle fois mon départ abandonnant là encore trois places.

Je repasse alors 4ème puis 3ème et revient sur les deux premiers qui sont collés. Ma stratégie est toute faite, je vais me coller à eux sans les dépasser puis prendre leur aspiration à l'entame de la ligne droite ! Las, quelques secondes plus tard la pédale d'embrayage s'écrase au plancher, je ne peux plus engager aucun rapport ! La mort dans l'ame je laisse passer tout le peloton et rentrant au stand en roue libre.

Je pensai initialement que c'etait l'embrayage qui avait laché, finalement c'est le cable. Moins grave certes, mais tout aussi préjudiciable pour la suite du championnat. Certainement que cet abandon risque fort d'imputer mes chances de victoire finale au championnat tant celui ci est serré !

L'objet du délit !! et qui risque fort de me coûter cher au championnat !

L'objet du délit !! et qui risque fort de me coûter cher au championnat !

Course 3: Remonter et se faire plaisir !

 

Parfois il est important de revenir aux fondamentaux, même si la déception de la course 2 est grande, j'essaye de ne pas oublier pourquoi j'aime le sport auto: Le plaisir de rouler !

C'est donc avec cette philosophie que j'aborde l'ultime course du week end. Bien entendu il n'est pas question de faire du tourisme mais simplement de ne pas se poluer l'esprit.

Le cable d'embrayage est vite remonté, et, comme le départ se fera au cumul des deux résultats précédents, je vais partir dans le milieu de peloton.

Il nous faut donc une stratégie de réglages agréssive, qui me permettra d'avoir une voiture performante immédiatement afin de remonter vers l'avant et de ne pas laisser trop s'échapper les hommes de tête. Le revers de la médaille est qu'en fin de course la voiture risque d'être plus délicate à piloter voire moins performante.

Dès le départ mon plan fonctionne, et je suis bien plus rapide que l'ensemble du peloton de tête, ce qui me permet de remonter rapidement en 4ème position.

Je m'attaque ensuite au 3ème, puis au second qui n'est autre que le leader du championnat.

Je le passe sans trop de diffilcultés mais comme je m'y attendais l'auto commence à se dégrader.

Il ne faut surtout pas que j'essaye de forcer et de sur-piloter car cela ne ferait qu'empirer.
Le troisième revient alors sur moi. S'en suivra un superbe mano à mano vraiment sympathique.
Je décide alors de batir ma stratégie pour la fin de course: Je suis plus véloce que lui dans le secteur rapide du circuit, je vais donc le laisser me doubler dans la ligne droite, rester derriere lui et le redoubler à la sortie de la courbe rapide pour finir devant ! Ma stratégie est calquée il ne reste plus qu'a l'appliquer.

Il ne reste plus qu'un tour, me voici collé à lui et au moment crucial, une nouvelle fois la pompe à essence déjauge ! La possibilité d'accrocher une nouvelle deuxième place  s'envole alors à ce moment.

Nous pensions avoir solutionné le probleme la veille en changeant un filtre à essence fortement encrassé mais il semble qu'il y ai un double problème... A résoudre pour la prochaine fois !

 

P3 en course 3

P3 en course 3

Cette course du Mugello risque de marquer un tournant important du championnat, car les écarts sont infimes, nous sommes plusieurs à pouvoir remporter le championnat et chaque point aura son importance.

Le verdict final tombera à Magny Cours dans moins d'un mois, et vous me connaissez je vais me battre SANS RIEN LACHER jusqu'au bout !! Ca passe ou..ça passe !!!

Je souhaiterai néanmoins remercier tous mes partenaires , la société V-USA en tête, qui m'ont permis de réaliser cette superbe saison, un an après ma reprise sportive, JE VOUS DOIS TRES SINCEREMENT TOUT CECI !

Bien entendu le Team V-USA managé par Laurent Lamolinairie et mon mécanicien, chef de voiture, intendant mais surtout ami Frédéric Farnière qui veille au grain sur toutes les épreuves.

 

Ci dessous l'album du week end que je ne manquerai pas de compléter avec les photos de chacun.

Team V-USA et Renaud sur les podiums du Mugello
Team V-USA et Renaud sur les podiums du Mugello
Team V-USA et Renaud sur les podiums du Mugello
Team V-USA et Renaud sur les podiums du Mugello
Team V-USA et Renaud sur les podiums du Mugello
Team V-USA et Renaud sur les podiums du Mugello
Team V-USA et Renaud sur les podiums du Mugello
Team V-USA et Renaud sur les podiums du Mugello
Team V-USA et Renaud sur les podiums du Mugello
Team V-USA et Renaud sur les podiums du Mugello
Team V-USA et Renaud sur les podiums du Mugello
Team V-USA et Renaud sur les podiums du Mugello
Team V-USA et Renaud sur les podiums du Mugello
Team V-USA et Renaud sur les podiums du Mugello
Team V-USA et Renaud sur les podiums du Mugello
Team V-USA et Renaud sur les podiums du Mugello
Team V-USA et Renaud sur les podiums du Mugello
Team V-USA et Renaud sur les podiums du Mugello
Team V-USA et Renaud sur les podiums du Mugello
Team V-USA et Renaud sur les podiums du Mugello
Team V-USA et Renaud sur les podiums du Mugello
Team V-USA et Renaud sur les podiums du Mugello
Team V-USA et Renaud sur les podiums du Mugello
Team V-USA et Renaud sur les podiums du Mugello

Rédigé par Blog Renaud Malinconi

Repost 0